Accueil Notre offre Découvrir Open-Root Devis Les usages Contact La doc
fr | en
Découvrir Open-Root

Le prix de l’innovation

20.10.2012 | Actualités
En janvier 98, Jon Postel avait créé l’émoi dans les couloirs du Department of Commerce (DoC) en démontrant que la conversion des noms de domaine en adresses IP, qui n’était installée que sur une seule machine – la fameuse racine A – pouvait être distribuée sur différents serveurs.

Pour cela il avait simplement envoyé un email aux gestionnaires des 12 autres serveurs de l’internet en leur demandant de changer le n°IP inscrit dans leur table de correspondance de la machine « A » par celui de sa propre machine. Ce qui fut fait sans discussion et fonctionna très bien… ce qui provoqua un scandale. L’idée que l’internet puisse se développer en dehors du contrôle du gouvernement était révolutionnaire et même si Postel parla d’un « test » sous la pression il dû rapidement faire marche arrière. Il mourut en octobre de la même année mais le test démontra que garder cette ressource au seul bénéfice d’un Etat n’était pas inéluctable.

L’ICANN fut créé en septembre 1998 sous l’égide du gouvernement Clinton qui avait bien compris l’intérêt commercial de garder au chaud la manne internet appelée à se développer. L’ICANN devait remplacer tous les acteurs existants et créer une véritable concurrence. Son seul rôle ne se limitait qu’à une coordination technique des acteurs. Quatorze ans plus tard le résultat est une position de monopole : un marché fermé, des tarifs imposés, aucune concurrence. Mais, en dépit des sommets Onusiens qui tentent de « libérer » cette ressource devenue indispensable au développement, l’internet est toujours sous égide uniquement étasunienne.

En savoir + : Les sommets Onusiens du SMSI

<<< Actualités